L’escalade en salle est une discipline sportive inspirée de l’escalade en nature. Elle utilise des techniques similaires à celles de la grimpe en extérieur et se fait dans une salle dédiée, loin des montagnes. Les premières salles d’escalade indoor ont vu le jour à partir des années 80. En 1992, cette discipline est devenue un sport à part entière que de nombreuses personnes exercent avec plaisir. Aujourd’hui, il existe des salles d’escalade équipées de blocs ou de murs dont la hauteur atteint 20 m. Découvrez dans cet article pourquoi pratiquer de l’escalade en salle indoor.

L’escalade en salle indoor est un sport ludique, mais qui sculpte vraiment

Comme il est facile de le deviner, l’escalade en salle fait partie intégrante des sports qui font travailler les muscles et toutes les parties du corps. Elle renforce tout le corps, à savoir les doigts, les pieds, les bras, le dos, le torse, les épaules, les abdominaux, les fessiers, les cuisses et les mollets. Réussir sa grimpe demande un effort continu de la part du grimpeur qui doit être capable d’aligner les mouvements courts, l’un à la suite de l’autre. L’escalade en salle permet également de travailler la souplesse, la résistance du corps ainsi que l’équilibre. 

Autre avantage de l’ascension en Salle escalade indoor, c’est que les adeptes peuvent à tout moment se dépasser tout en oubliant les problèmes quotidiens. La raison est qu’il faut rester totalement concentré pour attraper une prise et passer à l’étape suivante. Au cas contraire, vous vous retrouvez sur le tapis installé pour la circonstance.

Ce qui crée son côté ludique est qu’il paraît comme un jeu, une sorte de danse verticale. Lors du parcours, des obstacles sont parsemés par-ci et là et c’est à chaque grimpeur de développer sa force, sa capacité et sa souplesse pour parvenir au sommet du mur. C’est une discipline didactique et assez amusante dans laquelle vous apprenez encore plus, grâce aux conseils de ceux qui sont au sol.    

L’escalade en salle, un sport accessible à tous

L’escalade en salle est un sport dont l’essence de base a beaucoup évolué. Elle est pratiquée dans toutes les villes de France, peu importe la saison. La plupart des salles qui accueillent les grimpeurs disposent de blocs aménagés pour la circonstance. Quand vous êtes débutant, il est alors possible de vous y entraîner après avoir reçu quelques cours de base. La pratique pourra compléter par la suite l’apprentissage et très vite, vous serez en mesure de faire vos premiers mètres en tant que grimpeur aguerri et expérimenté. De plus, des tapis sont mis à dispositions pour amortir vos chutes au cas où cela se produirait. 

L’escalade en salle, un sport qui permet de faire de nouvelles connaissances 

La pratique de l’escalade en salle indoor est un moyen de rassembler des personnes qui ont un même centre d’intérêt. Cela permet aux grimpeurs de socialiser entre eux et de rencontrer d’autres passionnées du domaine. L’escalade en salle est sans nul doute, une véritable expérience humaine. 

L’escalade en salle favorise un mental d’acier

Comme tout sport, pratiquer l’escalade vous fait vous sentir avide de toute peur. Mais, ce n’est pas tout. Elle vous aide également à travailler votre concentration et votre mental tout en développant votre conscience. En effet, il faut noter qu’un grimpeur se doit d’analyser, voire d’anticiper tous ses mouvements pour parvenir à son but.

L’escalade en salle, nul besoin de grands matériels pour escalader

Lorsque vous entreprenez de faire de l’escalade en salle indoor, il est inutile de chercher à vous rembourrer avec des accessoires dont vous pouvez vous passer. En effet, vous n’avez besoin que d’un t-shirt respirant que vous mettrez sur une culotte ou sur un legging. N’oubliez pas les chaussons d’escalades, ils sont très importants. Vous devez disposer sur vous de magnésium en poudre ou en liquide. Ce dernier servira évidemment à bien accrocher les prises afin que vous ne trébuchiez pas. 

De même, il n’existe alors aucun vertige à faire de l’escalade en salle. Dans un premier temps, les blocs ne sont pas hauts et dans un second temps, la sensation n’est pas la même que quand vous êtes suspendu sur le sommet d’une falaise.